Le naufrage des civilisations ? Oui, mais de façons différentes et articulées

  Le naufrage des civilisations de Amin Maalouf - Grasset - 2019, est un essai où l’auteur reprend le déroulement des évènements mondiaux depuis son « Levant » natal. Il est né en 1949 au Liban, journaliste et écrivain, présent sur les lieux au moment où se produisaient les grands évènements du monde depuis les années 1960, … Lire la suite Le naufrage des civilisations ? Oui, mais de façons différentes et articulées

L’État se prend pour le Roi ! Le gouvernement par l’arbitraire

C’est une réflexion de policiers, dans le livre de Sébastian Roché « De la police en démocratie », qui m’a fait prendre conscience qu’on reconnaissait à l’État une souveraineté qui en démocratie appartient au peuple. Quand on leur disait qu’ils devaient chercher à obtenir la confiance de la population, ils ont répondu spontanément « qu’ils sont l’État », leurs … Lire la suite L’État se prend pour le Roi ! Le gouvernement par l’arbitraire

De l’État démocratique à la société démocratique

La démocratie occidentale n’a pas la démocratie antique pour origine, tous les antiquisants le confirment depuis des décennies. La démocratie occidentale est issue de l’évolution structurelle de la société occidentale dès son origine mais qui ne s’est pas démocratisée avant d’atteindre le niveau étatique. L’évolution démocratique de l’État n’aurait pu advenir sans celle préalable de … Lire la suite De l’État démocratique à la société démocratique

Emmanuel Macron ne sait pas être démocrate, comme ses prédécesseurs mais en pire !

La dérive de Macron vers l’autoritarisme n’est pas de sa part, me semble-t-il, une volonté a priori d’autocratisme, mais plutôt une incapacité à concevoir une pratique institutionnelle de la démocratie au stade de développement où notre société en est arrivée. La société évolue et la démocratie qui la prend en compte aussi. Au niveau d’individualisme … Lire la suite Emmanuel Macron ne sait pas être démocrate, comme ses prédécesseurs mais en pire !

PATRIA, l’appartenance bornée (basque)

  PATRIA, le roman de Fernando Aramburu écrivain basque-espagnol né à San Sébastian en 1959 et vivant en Allemagne depuis 1985, décrit les mentalités et les rapports sociaux de l’intimité familiale, individuelle et villageoise dans le Pays Basque sous l’emprise idéologique de ETA : le terrorisme nationaliste vu de l’intérieur, au XXI siècle et dans … Lire la suite PATRIA, l’appartenance bornée (basque)

De la révolution néolithique… à l’épuisement de la planète

  Contribution aux Controverses européennes de Bergerac : La dérive qui aboutit à la destruction de la planète actuelle a commencé par l’invention de l’agriculture au néolithique, qui a suscité la fin du nomadisme et l’avènement de la sédentarité, l’invention du capitalisme, des maisons et des villes, outils, dieux, chefs, guerre et massacres, cimetières, migrations, … Lire la suite De la révolution néolithique… à l’épuisement de la planète

La condition salariale demeure l’impensé de notre modernité

  Qu’il soit encensé ou vilipendé, notre droit social consacre la minorité des salariés Dans la société occidentale les individus ont été des agents sociaux avant d’être des citoyens. En tant que citoyens ils sont légitimes, mais socialement ils ne le sont qu’en fonction de leur statut social. Ainsi, on se rend compte que les … Lire la suite La condition salariale demeure l’impensé de notre modernité

L’illusion du mythe de l’ « autorité de l’État fort »

L’illusion du mythe de l’ « autorité de l’État fort » Ceci est une contribution-réponse à un article de Jérôme Perrier « Marine Le Pen ou le mythe de l’État fort », publié sur Telos le 27 avril 2017 :  http://www.telos-eu.com/fr/marine-le-pen-ou-le-mythe-de-letat-fort.html Bonjour Monsieur, je partage entièrement votre analyse. Mais je pense qu’il faut la prolonger vers la notion d’autorité. … Lire la suite L’illusion du mythe de l’ « autorité de l’État fort »

Le Parloir de la nation

Le Parloir de la nation   .     « Le Parloir de la nation » est un livre de Denis Mériau. C’est un livre passionnant qui montre comment la parole des députés construit la nation et notre identité nationale, en votant les lois, en les ajustant, en les formulant, en leur donnant leur sens. Comment, à partir de … Lire la suite Le Parloir de la nation

Le progressisme consiste à accueillir le changement qui vient

  Les classifications politiques et les clivages électoraux structurent la pensée et les débats politiques. La réalité que les politiques ont à assumer appelle des réponses que ces classifications et clivages travestissent, car elles se ressemblent toutes tout en faisant semblant d’être différentes. Donc, ces classifications et clivages n’ont pas de détermination sur la politique … Lire la suite Le progressisme consiste à accueillir le changement qui vient

Quel est le rapport entre la démocratie et la modernité ?

. Quel est le rapport entre la démocratie et la modernité ? D’emblée, on associe ou on assimile la modernité à la démocratie. Ensuite, on s’interroge sur l’origine de la démocratie et sur la dynamique de son avènement… Mais on n’imagine pas que la modernité puisse être distincte de la démocratie ; actuellement, le sentiment … Lire la suite Quel est le rapport entre la démocratie et la modernité ?

Le miracle paradoxal du suffrage universel

    La base de la rationalité, de la pensée et de la décision rationnelle, repose sur leur individualisation, c’est à dire sur leur autonomisation individuelle.     Depuis l’origine de l’humanité, les sociétés humaines sont en évolution constante, où la pensée s’est construite progressivement. Cette pensée a d’abord nécessairement été un «tout indifférencié». Pour … Lire la suite Le miracle paradoxal du suffrage universel

Le suffrage universel, l’exercice du pouvoir, et l’organisation des partis démocratiques

Il y a une difficulté fondamentale à articuler la démocratie générale du suffrage universel, à celle de l’organisation d’un parti de gouvernement. Le suffrage universel donne le pouvoir à un homme et à un parti, mais ce suffrage universel ne s’immisce pas dans l’organisation de ce parti : il y a donc 2 systèmes de … Lire la suite Le suffrage universel, l’exercice du pouvoir, et l’organisation des partis démocratiques

La décision rationnelle et le suffrage universel

Il semble à première vue qu’il y ait une contradiction entre la possibilité de prendre des décisions rationnelles et l’expression du suffrage universel. Comment en effet des électeurs ignorants, incompétents, seulement préoccupés de leurs problèmes personnels, pourraient avoir la capacité de raisonner rationnellement pour prendre la décision collective adéquate ? Si on l’accepte aujourd’hui à … Lire la suite La décision rationnelle et le suffrage universel

C’est par la démagogie qu’une élection se gagne !

  On voit fleurir les chroniques analysant, critiquant les candidats et leurs programmes politiques. Ces analyses et ces critiques mettent le plus souvent sur le même plan la rationalité du programme, et la capacité ou l'incapacité, de convaincre avec un tel programme : comme si la capacité de convaincre résidait dans la validité du programme... … Lire la suite C’est par la démagogie qu’une élection se gagne !

LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE

Cet article rassemble d'abord une série de 7 chroniques publiées dans les chroniques d'abonnés. Puis j'ai rajouté plusieurs autres textes qui prolongent le thème. .         Avant-propos J’ai puisé les éléments de cette introduction dans le livre de Pierre Rosanvallon "La légitimité démocratique » paru au Seuil. . C’est l’exigence d’unanimité qui a sous-tendu l’idéal démocratique. … Lire la suite LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE

7 – L’élection démocratique est un rituel sacrificiel – Postface

L'élection démocratique est un rituel sacrificiel  - 7 - Postface LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE - 7 - Depuis toujours, je résiste à l'oppression du groupe... sous toutes ses formes, sociale, familiale, etc... mais sans intégrer ces groupes à la société démocratique. Auparavant, je ne m'interrogeais pas sur la nature de la démocratie, je baignais dans le … Lire la suite 7 – L’élection démocratique est un rituel sacrificiel – Postface

6 – La démagogie électorale, la compétence gouvernementale, et entre les deux, « l’invention du réel »

  LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE - 6 - La démocratie est représentative, ou elle ne l'est pas ! L'expression collective et la vérité sont antinomiques. La vérité ne peut pas relever du collectif, du peuple. La vérité est du ressort de l'individu. Le peuple a toujours tort, mais il est souverain : il faut qu'il soit … Lire la suite 6 – La démagogie électorale, la compétence gouvernementale, et entre les deux, « l’invention du réel »

5 – La démocratie est représentative ou elle n’est pas !

  LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE - 5 - L'incompréhension persiste. J'analyse que la décision électorale démocratique ne peut pas être rationnelle : elle est donc arbitraire. Mais bien qu'arbitraire, elle est quand même la plus efficace. On pourrait choisir d'autres arbitraires... par exemple le tirage au sort : certains le préconisent. Mais alors, il n'y aurait … Lire la suite 5 – La démocratie est représentative ou elle n’est pas !

4 – La démocratie est le pire des systèmes politiques… à l’exclusion de tous les autres

  LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE - 4 - Résumé des chroniques précédentes : De l'unanimité antique, à la majorité qui la représente, puis au 20ème siècle la légitimation de la minorité et des partis politiques, le régime démocratique s'est développé dans l'aveuglement de sa propre nature, et dans une longue suite de désenchantements. C'est l'efficacité de … Lire la suite 4 – La démocratie est le pire des systèmes politiques… à l’exclusion de tous les autres

3 – La politique c’est comme l’andouillette, ça doit sentir la merde, mais pas trop…

  LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE - 3 - Beaucoup de lecteurs ne comprennent pas ce que j'entends par « vérité » démocratique. Avant de continuer, il me faut l'expliquer : Lorsqu'on vote, on fait des choix... Un choix peut être juste ou erroné : donc, vrai ou faux. S'il ne pouvait être : juste ou erroné, … Lire la suite 3 – La politique c’est comme l’andouillette, ça doit sentir la merde, mais pas trop…

2 – Avons-nous politiquement raison, lorsque nous sommes électoralement majoritaires ?

  LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE Résumé de la chronique précédente: De l'unanimité antique, nous sommes passés à la majorité qui la représente. Puis au XXème siècle la légitimité durable : de la minorité, des conflits d'intérêts et des partis politiques s'est instaurée... Le régime démocratique s'est développé dans l'aveuglement de sa propre nature, et dans une … Lire la suite 2 – Avons-nous politiquement raison, lorsque nous sommes électoralement majoritaires ?

1 – Une politique nécessite-t-elle d’être « vraie » pour être efficace ?

LA DYNAMIQUE DÉMOCRATIQUE Avant-propos J'ai puisé les éléments de cette introduction dans le livre de Pierre Rosanvallon « La légitimité démocratique » paru au Seuil. C'est l'exigence d'unanimité qui a sous-tendu l'idéal démocratique. La vision holiste de cette unanimité est très ancienne, dès le monde antique, elle sert à assurer la cohésion du groupe. L'Église … Lire la suite 1 – Une politique nécessite-t-elle d’être « vraie » pour être efficace ?

En démocratie, la gauche et la droite sont des partenaires, et non des adversaires

  Le 10 juin, le Monde.fr a publié ma chronique "C'est Lionel Jospin qui est responsable de l'incapacité actuelle du Parti Socialiste à se régénérer". Des nombreuses réactions, il ressort des points de vue très divers et contradictoires : pour certains, l'élimination de Jospin est une catastrophe que l'on doit nécessairement regretter, de même que … Lire la suite En démocratie, la gauche et la droite sont des partenaires, et non des adversaires